L'agenda culturel

musique-classique
Mercredi 15 mai 2019

IOLANTA / CASSE-NOISETTE Piotr Ilyitch Tchaïkovski 4h00 avec 2 entractes __________________ • Iolanta Opéra en un acte (1892) Musique Piotr Ilyitch Tchaïkovski Livret Modeste Tchaikovski / d’après Henrik Hertz, La Fille du roi René En langue russe Direction musicale Tomáš Hanus Mise en scène Dmitri Tcherniakov Roi René : Ain Anger | Iolanta : Valentina Nafornit¸a? | Vaudémont : Dmytro Popov | Robert : Artur Rucinski | Ibn Hakia : Johannes Martin Kränzle | Alméric : Vasily Efimov | Bertrand : Gennady Bezzubenkov | Marthe : Sylvie Brunet-Grupposo | Brigitte : Adriana Gonzalez | Laure : Emanuela Pascu • Casse-Noisette Ballet en deux actes (1892) Musique Piotr Ilyitch Tchaïkovski Livret Dmitri Tcherniakov Chorégraphie Sidi Larbi Cherkaoui / Edouard Lock / Arthur Pita Mise en scène Dmitri Tcherniakov Décors Dmitri Tcherniakov Costumes Elena Zaytseva Lumières Gleb Filshtinsky Chef des Chœurs Alessandro Di Stefano Les Étoiles, les Premiers Danseurs et le Corps de Ballet Orchestre et Choeurs de l’Opéra national de Paris Maîtrise des Hauts-de-Seine / Choeur d’enfants de l’Opéra national de Paris Surtitrage en français et en anglais À PROPOS Historiquement présentés en diptyque en 1892, Iolanta et Casse-Noisette sont à nouveau réunis dans cette production de l’Opéra de Paris. Dans la mise en scène et les décors de Dmitri Tcherniakov, ils ne deviennent qu’une seule et même oeuvre : l’opéra comme prélude du ballet, le ballet comme résolution de l’opéra. La fille du roi René dont la cécité disparaît aux aurores de l’amour se retrouve dans Marie, jeune fille bien éloignée de la Clara de Marius Petipa. La chorégraphie du ballet, signée Arthur Pita, Édouard Lock et Sidi Larbi Cherkaoui, renforce les liens tissés entre les deux chefs-d’œuvre de Tchaïkovski : de l’éveil de la sexualité découle le deuil de l’enfance. Photos © Agathe Poupeney
La carte