L'agenda culturel

theatre
Mardi 16 avril 2019

Frida Kahlo c’est d’abord un visage et une silhouette que l’on reconnaît sans nécessairement connaître sa peinture : des lèvres écarlates, d’épais sourcils noirs qui se rejoignent, une ombre de moustache à la lèvre supérieure et une avalanche de bracelets et de bagues… Frida c’est aussi un une femme étendard qui incarne l’anticonformiste en peinture, en amour et en politique, sans se départir de son âme mexicaine. Le corps brisé par un tramway qui la percute alors qu’elle a 18 ans, Frida a réalisé de nombreux autoportraits, elle a sublimé sur ses toiles ses douleurs physiques et proclamé tant sa soif de vivre que sa capacité de résilience. Plus d’un demi-siècle après sa mort (en 1954) elle n’a pas perdu de sa force… elle a encore à nous apprendre comme le proclame le spectacle Frida Ki Allo. FRIDA KI ALLO* * (Ki Allo signifie "plus de" en grec) Performance théâtrale et multimedia Réalisé par la Compagnie Fly Theater (Katerina Damvoglou et Robin Beer) Textes Katerina Damvoglou et Miranda Vaticiotis Dramaturgie Miranda Vaticiotis Scénographie et costumes Ermina Apostaki et Katerina Baskouta Maquillage Olga Patchiu Production Fly Theatre – Adaptation française Théâtre Marigny LA COMPAGNIE FLY THEATRE Actrice et marionnettiste originaire de Crète, Katerina Damvoglou est co-fondatrice de la Compagnie Fly Théâtre. Après des études théâtrales à Londres puis à Patras, elle se produit depuis 2010 sur les scènes européennes. Le spectacle Frida Ki Allo a été présenté pour la première fois en 2007 au Théâtre 104 à Athènes, avant de partir en tournée en Grèce et à Chypre. NOTE D’INTENTION DE KATERINA DAMVOGLOU « Frida, c’est presque moi » « Ma ressemblance avec Frida, le fait que sa personnalité et son œuvre soient aujourd’hui très présentes, voire à la mode, ont peu à peu fait naître le projet. L’objectif n’est pas de raconter la vie de Frida Kahlo, aussi dramatique soit-elle, mais d’explorer toute l’épaisseur du personnage, ses limitations physiques, sa douleur et de faire comprendre comment, en dépit de ses handicaps, elle a bâti son propre univers, un monde fait de passions, d’endurance et de liberté. J’incarne Frida mais je ne suis pas seule sur scène… le spectacle se créée en direct. Robin est là avec ses outils de créateur d’images. Sur des écrans et sur le blanc de la robe de Frida que je porte comme un fantôme, apparaissent des pans de sa vie. Le personnage naît de l’addition du jeu, du texte et des éléments constitutifs de sa personnalité notamment sa relation amoureuse avec l’artiste Diego Rivera ».
La carte