L'agenda culturel

concert
Mardi 16 avril 2019

Antoine Elie, né à Rouen, n’a pas encore trente ans. Il pourrait aussi bien en avoir mille. C’est un chanteur funambule, un homme qui n’a pas tout à fait avalé l’enfant, cabossé, qu’il était, c’est un poète des ombres tenaces et des lumières trompeuses, un archéologue des émotions, les siennes et celles des autres. Orgie sonique, croisement des genres, musique hybride qui creuse pour mieux toucher le ciel. Rap, trip hop, pop, variété, Antoine Elie chante comme si c’était son dernier jour. Ou son premier. Il donne et on prend, sans attendre. C’est saisissant, c’est de l’intelligence grenade, de l’émotion pure, des fantômes qui s’affrontent pour écrire l’avenir, ce sont deux mains qui plongent au cœur de nos ténèbres afin de dessiner quelque chose de beau, de puissant, d’indélébile. Et une voix. Quelle voix ! Elle crache autant qu’elle berce, elle hurle autant qu’elle raconte, elle ne se planque pas, jamais.
La carte