L'agenda culturel

concert
Samedi 19 janvier 2019

BKOUn aller direct pour le MALI ? BKO, c’est le code de l’aéroport de Bamako ! C’est donc bien à BAMAKO, porte 386, rue 20 dans le quartier de Medina Coura, que se déroule les répétitions du groupe BKO depuis avril 2012, même date où l’Etat Malien avait proclamé l’Etat d’Urgence. A ce moment, personne n’aurait pu imaginer que cet endroit serait à l’origine de 2 albums et plus 300 concerts dans 20 pays.Le groupe "BKO" réunit pour la première fois dans l’univers sonore des musiques maliennes, la guitare des griots et le luth à six cordes des Donsos (Chasseurs bambaras animistes) au sein de sonorités intenses et actuelles. Voix chaudes et vibrantes, percussions hybrides et cordes des n’goni jouent sur l’ampli?cation et la saturation pour donner naissance à un son singulier et unique venu du Sahel.Dans le dernier album, BKO se frotte également à la chanson française et propose un featuring émouvant avec Mathieu Boogaerts, rencontré sur la route dans le sud de la France au retour d’un concert au festival Ibiza Roots, World music under the stars. Leur collaboration avec Piers Faccini sur le premier album avec le titre "Donsolu" mais aussi avec le duo glamour BRIGITTE sur le titre "Hier Encore", démontre que le sens créatif et l’ouverture d’esprit du groupe laisse présager de nouvelles expériences.Niqolah Seeva & Hybrid OrchestraNomade sensible et fervent expérimentateur des métissages interculturels, Niqolah Seeva est chanteur, joueur de oud (luth oriental) et d’instruments inventés (la Guit°arabia).Aprés la création de Niqolah Seeva solo, suivi de Electroriental Orchestra, le chanteur revient aujourd’hui avec Hybrid Orchestra, son nouveau projet ou il met à l’honneur l’instrument hybride qu’il a créé: la Guit°arabia, entre guitare a quart-de-ton et oud électrique.Avec Hybrid Orchestra, prolifique combo de musiciens caméléons, le chanteur-musicien s’exprime en "3enqlich" (fusion de la langue arabe et de l’anglais) et joue encore un peu plus avec les croisements de styles et les frontières musicales.
La carte