L'agenda culturel

concert
Jeudi 8 novembre 2018

AGNOSTIC FRONT + PRIMAL AGE

AGNOSTIC FRONT Pilier du hardcore new-yorkais, le quintet porte à lui seul la naissance et l’histoire du genre. Leur musique frénétique et minimaliste appuyée de grands coups de gueules socio-politiques représente l’essence même du hardcore : le ?New York Fuckin ’City style !?. Leur son est incontestablement, toujours aussi efficace et avec 30 ans de carrière et 14 albums toujours autant encensés par la critique, Agnostic Front reste un des grands noms de la scène HxC. PRIMAL AGE Energie, puissance, passion, communication avec le public, voilà les bases des shows de PRIMAL AGE. Défense de la cause animale, végétarisme, écologie, dénonciation entre autres, de la sur consommation de masse... Autant de thèmes récurrents que le groupe explique et affirme depuis 1993 ! PRIMAL AGE a marqué les années 90 en étant parmi les premiers à mélanger les styles Metal & Hardcore en Europe. Le groupe débute en 1993. Après avoir effectué bon nombre de concerts dans toute la France, Primal Age apparaît sur la compilation "In This Other Land." (Overcome Rcds). Le groupe se retrouve ainsi aux côtés de Kickback, Drowning, Right for Life, Stormcore, Seekers Of The Truth et fait alors figure de révélation par samusique inspirée par le Hardcore et le Metal. BLACK KNIVES Une fois la fin de 8Control annoncée, certains de ses membres n’ont pas jeté l’éponge et se sont reformés autour de Black Knives. Pas de grosse surprise pour ceux qui suivaient l’ancien combo depuis French Kiss (l’énorme "Sous L’eau"), surtout au vu de l’orientation prise sur Catharsis et You Should Have Cared. D’entrée de jeu servi par un clip, The Rise est ouvert par "A Big Part". Tout y est : intro issue d’un film, gros son et parties rythmiques pesantes, frontman raclant sa gorge et quelques choeurs prévisibles mais efficaces. Net, carré et précis. A peine le temps de souffler et la suite arrive : "35 Seconds", "Won’t Change" et "Complain". La recette est la même ; un son ronflant, qui, même s’il n’arrive pas à se mettre au niveau d’un xProvidencex à mes yeux (car peut être moins rentre-dedans), ne déméritera absolument pas dans la chaleur d’une salle de concert. Rien à redire globalement, c’est classique, efficace, assez varié et ça tient relativement bien la route en attendant un premier album ou prochain EP. Alors Black Knives, c’est quoi ? Un 8Control en plus lourd, massif (merci la production étouffante) qui prend la suite de You Should Have Cared. L’ascension, clairement. Entre 2 Mosh-Part, les Toulousains donnent quelques coups bien placés, et ce pour notre plus grand bonheur.
La carte
19 évènement à venir dans cette ville