L'agenda culturel

autre
Jeudi 8 novembre 2018

Pris dans l’horreur de la Grande Guerre, une guerre industrielle, sans visage, qui détruit les hommes, des Poilus ordinaires cherchent à tâtons les moyens d’en sortir vivants, inventant toutes sortes de stratégies pour désobéir et sauver un peu de leur humanité et de leur dignité. Certains s’égarent dans la folie, d’autres trouvent refuge dans la prière, d’autres encore fuient dans l’alcool. La pièce évoque en filigrane le syndrome de stress post-traumatique, qui a longtemps appartenu au silence. Sur scène, les personnages sont interprétés par un seul acteur : François Bourcier. Il les incarne tous, comme s’ils étaient les mille et une facettes d’un même visage : celui du Poilu de 14/18, du jeune homme parti la fleur au fusil dans la tiédeur de l’été 1914. Le spectacle nous livre une interprétation profonde et sensible, écrite d’après des témoignages authentiques. Alain Guyard : auteur Interprétation et mise en scène : François Bourcier Lumière et scénographie : Frédéric de Rougemont Son : Philippe Latron Diffusion : Artistic Scénic Compagnie Théorème de Planck
La carte